Andong est située dans le Gyeongsang, au centre de la Corée du Sud. Au départ de Gunsan, il faut traverser des centaines de kilomètres de montagnes (sombres avant la tombée de la nuit) pour arriver dans la province du jjimdak. Nulle part en Corée il n’est mieux préparé qu’à Andong, certains ferments dans la sauce perdent leur délicatesse après transport. La ville est surtout connue pour son marché traditionnel et son festival de masques, durant lequel les habitants prennent une tout autre forme.

 

En délaissant le centre-ville et les immeubles, il est possible de remonter le temps jusqu’à la Corée impériale. Perdus dans la campagne, gardés intacts ou reconstruits, entre rizières et collines, reposent des villages anciens, épargnés par le gigantisme. Agencés selon de complexes principes géomanciens, ces villages semblent bercés par une énergie invisible, silencieuse (on ne croise personne ou presque, même au milieu de la journée). Ils offrent un contraste avec la frénésie des villes, quelques kilomètres plus loin.

Source: Externe

Le plus célèbre est le village Hahoe, reconstitution de la Corée des années 50, mais d’autres gagnent à être connus. L’un d’entre eux, le village Gail, est le fief de la famille Kwon depuis des siècles. Liés au savoir depuis la dynastie Joseon, les Kwon étudiaient le confucianisme dans des écoles spécialisées, déchiffrant nuit et jour toutes sortes de textes ésotériques. On pense encore à l’académie de Byeongsan, à l’écart de tout, où des moines se livraient à d’étranges méditations face à un gigantesque pan de montagne en forme de parchemin.

 

Source: Externe

 

Les héros du folklore coréen ont pris forme dans cette campagne, leurs histoires résonnent encore aujourd’hui dans des instruments aux harmonies complexes, particulièrement difficiles à maîtriser.

Source: Externe

 

En remontant vers Andong, on arrive de nuit pour traverser le Woryeonggyo, le plus long pont en bois de Corée, en amont du barrage. Sur la berge sud, une gigantesque fontaine est éclairée par des lasers sur fond de musique contemporaine tandis qu’au nord, clairsemés sur la colline, les temples luisent en silence.